Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 16:39

Découvrez ces gestes, ces omissions et ces comportements qui rendent vos invocations nulles et de nul effet.

 

Nous allons découvrir dans les  lignes suivantes les erreurs que la plupart de nous commettons avant, pendant, et après nos invocations et  lesquelles erreurs  font à ce que nos prières n’arrivent pas à bon port. Et par après, nous nous plaignons par ignorance de ce que Dieu ne nous écoute pas et ne nous exauce pas. Et  pourtant, Dieu affirme dans la  bible  que lorsque l’on frappe, on doit l’ouvrir et lorsqu’il demande on lui donne.

Dans le coran aussi, Dieu dit qu’il est avec vous vous quand vous l’invoquer et il répond à l’appel de celui qui l’appelle.

Il n’y a donc aucune raison valable pour que Dieu ne veille pas vous exaucer sauf si vous ne respecter pas les règles établies en la matière .Il s’agit des erreurs que nous commettons par omission ou par ignorance pendant notre appel lancé vers le seigneur. Il suffit de les éviter et  vous verrez que selon votre foi, vous serez plus ou moins exaucer dans les délais.

 

Maintenant, je vais vous demander  la chose suivante : « Faites vous souvent ces erreurs  pendant vos invocations ? »

 

1-     Le non respect  des règles  rudimentaires d’une invocation.

 

Pour jouer à un jeu et espérer gagner, il faut connaître les règles de ce jeu ; ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire.

Pour appliquer cette règle à la prière ou à une invocation, nous  devons respecter, les heures, l’orientation, l’habillement, le comportement à avoir avant, pendant, et après l’invocation. Nous devon aussi savoir comme  choisir une prière qui  cadre avec votre besoin et réciter votre prière et combien de fois.

Chaque élément apporte sa contribution dans l’atteinte du but comme si  on rassemble les pièces d’un puzzle pour constituer  une image parfaite.

 

2-     Le péché

 

C’est l’un des facteurs qui détruit tout travail abattu. Il ronge votre invocation pour n’en laisser qu’une épave. Mais en faite, c’est quoi le péché

Le péché est considéré comme étant un acte commis en l’encontre des règles établies selon ce que chacun croit. Dans chaque religion, il existe un ensemble des lois que chacun ce disant de cette confession se doit respecter.

Le péché en soit dépend de la croyance de chacun de nous et de sa vérité car, hormis notre religion d’enfance, chacun de nous à sa propre vérité à lui et les choses qu’il considère comme illicites.

Si dans l’islam le bœuf est une viande bien succulente, dans le bouddhisme, la viande de bœuf est proscrite car le bœuf pour eux est sacré. Le péché ici est alors relatif et donc dépend de la croyance de chacun. Chacun de nous doit alors respecter les lois de sa confession et  surtout savoir que, le péché est tout simplement le mal que l’on fait à l’autre ou à lui-même. A chacun sa religion.

 

3-     La répétition catéchistique et mécanique d’une invocation

 

Le christ dit dans Mathieu6- verset 7 que lorsqu’ on prie, il ne faut pas lire des formules déjà bâties et on ne doit pas non plus dire la même.

 

Albert Einstein a dit:" C' est de la folie de faire la même chose tout le temps et de s' attendre à un résultat différent".

 

Ceci veut dire en quelque sorte qu’on doit innover  et ne pas répéter incessamment les mêmes prières.  A chaque besoin sa prière. Il ne faut pas se camper dans une seule façon de prier.

La répétition concerne aussi la manière de réciter et  en combien de fois cette prière est répété. Mais aussi  le comportement pendant la lecture.

 

4-     La peur

 

La peur est le plus grand ennemi de l’homme. La peur de ne pas être entendu par Dieu et de ne pas être exaucer. La peur de se dire qu’on a accumulé des péchés et que Dieu ne pourra pas nous exaucer. Plus nous avons peur d’une situation, plus elle s’aggrave. Si vous avez peur d’échouer à un examen, la peur tétanise vos muscles et vous stresse de sorte que devant  une petite épreuve vous perdrez tous vos moyens. N’ayez pas peur de demander à Dieu. Lui et lui seul  mon soutien et le votre aussi. Dieu accorde sa grâce et sa miséricorde à qui il veut. Nous sommes tous ses enfants. Quelques soient le problème que nous rencontrons,  n’ayons  pas peur de le dire à Dieu même s’il le sait déjà.

 

5-     Le doute

 

Le doute, voilà ce qui nous fait échouer avant même qu’on ne commence. Le doute que votre prière est vaine, le doute que seul le pasteur peut être exaucé, le doute que Dieu ne va pas ou ne peut pas vous exaucer remet directement en cause toute votre croyance et annule automatiquement votre prière.

 

Si vous doutez de la capacité de Dieu à  écouter et à exaucer votre prière, ne prier plus. Si vous douter un seul instant en vous disant par exemple comment  Dieu fera pour vous exaucer, vous ferez mieux de vous demander comment il à fait pour établir le monde. Si ne savez pas,  Faite lui confiance et dites : « Seigneur, je n’en remets à toi car toi seul est digne de confiance ». Ayez la foi complète en ce que Dieu peut et possède tous les moyens pour vous exaucer.

 

6-     Le non précision de l’objet de votre invocation.

 

Vous devez être précis autant que faire se peut dans votre demande. Si votre demande est vague, elle sera sans objet. Ne faites  pas  une demande du genre « Je veux être riche ».C’ est vague est ne dit en rien la somme dont vous avez besoin. Si vous dites : « je veux un  5000 euros ».

 

7-     L’ignorance du but à atteindre

 

Si ne savez pas  but que vous poursuivez, comment s’aurez vous que votre prière a été exaucée ?  Est-ce que votre but est atteignable ? Par quel indice s’aurez vous que votre prière est exaucé ?

Répondez à ces questions et vous saurez quel est but final de votre invocation.

Partager cet article

Prince Karim amasco21 - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

DHENDRO 19/08/2015 07:12

Merci pour ces conseils, Je veux etre abonné a votre site.

CLAUDE DHENDRO